lundi 27 septembre 2021

Focus sur 3 films de la semaine

Mathieu Amalric repasse derrière la caméra pour nous offrir Serre moi fort. Film qui ne se raconte pas mais qui nous bouleverse tellement, film dans lequel rien n'est stable, où tout tourne mais qui nous emmène entre rêve et réalité, entre présent et passé. Bouleversant...

Serre Moi Fort est tiré d’une pièce (jamais jouée) de Claudine Galea écrite en 2003, Mathieu Amalric : « Je l’ai lue dans un train et je me suis mis à chialer, hoqueter comme un bébé. Ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps, je devais me cacher sous ma veste. Après Barbara, j’étais obsédé par le premier degré, comme un endroit que je ne saurais jamais atteindre et j’ai senti, dans ce que Galea avait inventé, une brèche, un accès possible. C’est le mélo qui a agi comme un déclencheur. »

 

Dune n'a pas la réputation d'être facile à adapter (voir le David Lynch renié ou l'essai infructueux de Jodorowsky). Denis Villeneuve s'y attaque avec des moyens (preuve que le blockbuster peut être un terrain de proposition filmique) et un talent certain : récit épique, acteurs hypnotiques et réalisation sidérante. 

Un (très) grand film de science-fiction !





Laurent Lafitte passe derrière la caméra pour nous offrir une comédie décapante. Il ose certes mais on sent le sérieux, la rigueur et l'inventivité qui sont les marques des meilleures comédies où le rire naît du timing, de la minutie de la mise en scène sans oublier les acteurs tous au meilleur. 
L'origine du monde en fait partie.

 


 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire