lundi 13 janvier 2020

Cette semaine au cinéma Le Savoie

La sainte famille pourrait être considérée comme un énième film sur les problèmes qu'engendre justement la famille s'il n'y avait pas cette finesse d’observation et cette d’ironie cruelle qui fait souvent défaut.
Un film décapant.



La série des années 70 revient sur grand écran dans une version féminine. Charlie's Angels tient principalement sur le trio d'actrices qui enchaînent les scènes d'action, les clins d’œil, les rebondissements et les moments de complicité.


Fable burlesque qui nous vient du Marco, le Miracle du Saint Inconnu est une petite pépite. Mélangeant habilement les styles, maîtrisant l'humour et la mise en scène, le résultat semble léger, absurde et enfantin. Et il l'est, mais pour mieux affirmer son côté malin, subtil et diablement critique.



Manhattan Lockdown est exactement ce que l'on attend d'un film d'action : un rythme effréné (course contre la montre), des scènes d'actions et une bonne dose d'adrénaline !


Play pourrait se réduire à une comédie générationnelle où  tous les trentenaires et quadragénaires se reconnaîtront (ce qui est déjà pas mal car elle est bien faite et le procédé est original). Mais c'est sans compter son côté plus universel dans les thématiques abordées (le temps qui passent, les choses de la vie, etc) et la façon dont elles sont abordées (un côté copain, tendre et incluant).


Comédie sociétale et territoriale, Les vétos pointent les vides du monde rural (avec ici les vétérinaires), sans oublier quelques travers plus généraux de notre société. L'intérêt du film est justement son côté direct et franc : les personnages sont sans langues de bois, avec leurs défauts et leur humanité.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire