lundi 11 mars 2019

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Adam McKay nous avait déjà démontré l’implacable mécanisme de la crise des subprimes dans son précédant film, il réitère l'exploit avec Vice. Pas tout à fait le même mécanisme (quoique les logiques et la ligne de pensée sont très proches), Vice met à jour la "magnifique" manipulation politique qui a conduit Dick Cheney a se faire élire vice-président des États-Unis. Il y aurait de quoi pleurer mais le film choisi la farce et la tragédie pour en faire un "brûlot" encore plus acerbe!



Voulant redorer le blason du cinéma français de genre, le Chant du loup est une réussite!  C'est un film d'action qui arrive à la fois à créer une réelle ambiance anxiogène tout en travaillant finement la psychologie des personnages principaux (autrement dit en en faisant des personnages crédibles).



Jia Zhang-ke revient avec son nouveau film. Réalisateur chinois (un des seuls à traverser les frontières), il nous donne à voir un film magnifique (à nous cinéphiles) ainsi que les mutations de la Chine (à nous occidentaux). Les éternels dresse une fresque noire qui se déploie sur vingt ans entre une figure de femme (impressionnante Zhao Tao), la violence masculine et l'introduction du capitalisme dans le pays...


Jusqu'ici tout va bien fait parti de ces comédies française basée sur l'opposition de deux personnages et de deux milieux. Certes classique, mais quand cela marche, quel bonheur! Et ici, les deux acteurs sont très bons, les dialogues (et blagues) font mouches et enfin le côté social est bien traité. Bref, un réussite avec de pures séquences comiques.


Wardi fait parti de ces dessins animés qui ose s’emparer de sujets difficiles (ici les déplacés palestiniens vivant dans des camps de réfugiés libanais) et qui du coup "ouvre les yeux". S'adressant aux parents et aux enfants, le film narre un récit fort et tendre autant dans ses propos que dans sa technique d'animation.  
Dès 11 ans.

Une saga familiale sur le déracinement qui éclairera parents et enfants sur la blessure à vif d'un peuple oublié.(LeNouvelObs)


Enfin une touche féminine dans l'univers des Marvel! Captain Marvel mélange allégrement action, humour et sous-texte d’actualité le tout dans la décennie 90. Une jolie réussite avec une Brie Larson qui nous embarque dans son univers.

2 commentaires:

  1. sous-texte d’actualité le tout dans la décennie 90

    RépondreSupprimer
  2. Pour beaucoup, citations de films, accroches de leurs https://streamingcomplet.onl/ films préférés deviennent mots d'ordre depuis de nombreuses années.

    RépondreSupprimer