lundi 7 janvier 2019

Cette semaine au cinéma Le Savoie

 Jean-François Richet revient avec un film qui lui va comme un gant: un thriller historique. L'empereur de Paris met en scène François Vidocq, légende des bas fonds parisiens, parfaitement incarné par Vincent Cassel. Le pari est ambitieux mais entre moments spectaculaires, questionnement moral et reconstitution minutieuse, il est amplement relevé!



Comédie avec un pitch peu banal (un père s'accapare/s'attache aux gendres de ses filles plus vite qu'elles), Le gendre de ma vie repose principalement sur Kad Merad et un rythme pétillant!


Louis Garrel  nous a habitué à de beaux moments de cinéma (devant et/ou derrière la caméra). Son dernier film, L'homme fidèle, ne fait pas exception. Un film qui arrive à allier légèreté et profondeur, hommage cinématographique et nouveauté, maîtrise et improvisation.


Aquaman est un film qui en fait toujours plus et encore plus (cela étant à la fois son atout mais aussi sa limite). Côté nouveauté: enfin un film qui se passe principalement dans l'eau, cela permet au réalisateur de jouer sur l’opposition terre/eau, de nous donner à voir des combats sous-marins spectaculaires et de faire passer un message écolo sympa! Côté limite: une certaine saturation au bout d'un moment??? A vous de nous le dire...


Comédie romantique très contemporaine (et dans ses thématiques - ils se rencontrent sur Tinder- et dans son rythme), Premières vacances joue sur le duo Jonathan Cohen (venu d'internet et de la TV mais apparaissant de plus en plus au cinéma) et Camille Chamoux (qui a de très bonnes répliques dans ce film).



Pachamama est un dessin animé qui nous entraîne un peu plus loin que d'habitude (et cela fait toujours du bien!); direction la Cordillère des Andes. De plus avec une esthétique qui change aussi (dessin épuré et coloré), ce dessin animé fait appel à votre intelligence et sensibilité pour un joli message et des aventures captivantes.
Dès 7 ans. 


Vous chercher à venir voir un film en famille? Venez découvrir Mia et le lion blanc. Cette histoire d’amitié entre une petite fille et un lion va vous émouvoir de bout en bout. Sans oublier un joli message pour la protection des fauves. Cela pourrait être mièvre, mais quand on sait que le réalisateur a filmé ce film en temps réel (sur 3 ans) et le tout sans doublure, on ne peut être que conquis.
Dès 8 ans.



Petite séance de rattrapage du dernier film de Steve McQueen (Hunger, 12 years of slave, etc.)... Les veuves propose à la fois un thriller très efficace (on y prend un plaisir fou) tout en continuant le positionnement politique et esthétique du réalisateur. 
[Steve McQueen] se plie pour la première fois aux codes d'un film de genre, sans renier les obsessions qui caractérisent ses oeuvres antérieures : une subtile étude sociologique doublée d'un commentaire politique sur le monde contemporain. (Positif)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire