lundi 13 novembre 2017

Cette semaine au cinéma Le Savoie

La bande d'agents secrets en costume 3 pièces et "So British" est de retour. Cette suite de Kingsman est à la hauteur du précédent opus: mélangeant action, humour, détournement des codes du film de genre et prouesses de caméra.


Albert Dupontel avec Au revoir là-haut adapte le livre de Pierre Lemaitre (prix Goncourt) et tape très fort. Le réalisateur s'éloigne à la fois de son univers de la pure comédie tout en traitant des thématiques qui lui sont chères. A la fois pamphlet politique, drame intime, film  émouvant, poétique et traversé d'humour... Dupontel réalise avec ce dernier son meilleur film!


Le vent dans les roseaux est un joli programme de 5 courts métrages, mettant l'accent sur quelques personnages féminins et sur la liberté. Les deux derniers courts sont de pures merveilles. Laissez vous embarquer dans 5 contes et 5 univers...
Dès 5 ans. 


Nicolas Vanier est de retour avec L'école buissonnière, film pastoral entre récit d’apprentissage et récit familial dramatique. Le film mêle conte tendre, personnages haut en couleur et une nature luxuriante et magnifique. 
Un film dépaysant! 


Roman Polanski revient avec son dernier film, D'après une histoire vraie,  sans doute pas son meilleur mais un thriller psychologique bien ficelé. Il adapte un roman de Delphine de Vigan et met face à face Emmanuelle Seigner et Eva Green dans un film d'une extrême minutie où la tension monte de minute en minute.  



Jeudi 16 novembre - 20h30
La montagne est un vaste terrain de jeu, venez découvrir deux façons de s'en emparer...

Cette soirée propose deux films locaux.
Le premier sur un spectacle monté par la famille Bulteau, particularité:  un spectacle "sac à dos" qu'ils jouent de refuge en refuge.
Le second (avec certains protagonistes du premier) est un film de ski de randonnée au Lofoten, particularité: ils se sont déplacés en kayak.


Les protagonistes des films seront présents.

Le facebook avec toutes les infos et les images: https://www.facebook.com/kayak.ski.lofoten/



Olivier Marchal revient avec un thriller bien noir et très contemporain (l'arnaque concerne la TVA de la taxe carbone). On y retrouve les gangsters, les gueules cassées et le héros solitaire chers au réalisateur. Carbone trace donc le sillon et ne déçoit pas. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire