lundi 19 septembre 2016

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Pascal Chaumeil (disparu tout récemment) nous offre Un Petit boulot, film jouissif entre tableau social et thriller noir, le tout avec une bonne dose d'humour. On y retrouve Romain Duris (en chômeur à la ramasse) et Michel Blanc (en mafieux du coin) qui prennent un "vilain" plaisir à nous surprendre avec des dialogues impeccables et des rebondissements multiples.


Moka est un thriller tout en subtilité et pour lequel il est difficile de mettre exactement le doigt sur ce qui nous angoisse. Est-ce cette ambiance trop calme du lac Léman? Est ce la confrontation de deux personnages et donc deux actrices au sommet: Emmanuelle Devos qui ne cesse de distiller inquiétude et étrangeté ou Nathalie Baye très charismatique et mystérieuse?
Venez le découvrir...


Pat et Mat nos amis bricoleurs sont de retours et nous font toujours autant rire avec leur maladresse légendaire!



Malgrè son noir et blanc et son histoire que l'on pourrait croire soit du passé, soit déjà vu, Frantz, le dernier François Ozon, nous a touché. ce dernier fait de ce mélodrame une grande histoire d'émotion et de sensibilité garce à une magnifique mise en scène. L'interprétation, elle aussi, est incroyable: avec notamment la découverte de la jeune Paula Beer.
"Frantz" est l'oeuvre de maturité d'un cinéaste qui nous épatait jusqu'ici par sa boulimie et son enthousiasme juvénile. (Positif)


Semaine "Manger Bio et Local, c'est idéal", on continue avec les producteurs locaux pour une soirée grand public autour de la production agricole de proximité. Accueil convivial et gustatif!
Jeudi 22 septembre - 19h30
 
Le site officiel du film
Le site des paniers Bio Mauriennais
Le film aborde notamment les AMAP

Le fils de Jean est un film d'une grande pudeur et qui avance par petites touches dévoilant petit à petit l'énigme de cette étrange filiation outre-atlantique. Pour que cela fonctionne, les acteurs sont la pièce centrale et on y retrouve avec beaucoup de plaisir: Pierre Deladonchamps et Gabriel Arcand.
Philippe Lioret signe « un polar familial », délicat et subtil (LaCroix)


Un biopic qui nous emmène dans les pas d'un des plus grands écrivains allemands qui n'a d'autre choix que l'exil. Stefan Zweig se regarde pour la plongée passionnante dans l'intimité de cet homme et à travers lui une plongée dans l'Histoire. Le film est très bien documenté et évacue systématiquement tout artifice pour ce concentrer sur l'errance et le détachement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire