lundi 9 mai 2016

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Christophe Honoré revient avec un film qui s'adresse à tous les âges (soit un film comme on n'en voit pas tous les jours). Les malheurs de Sophie, adapté du célèbre livre de la comtesse de Ségur, permet au réalisateur de faire la chronique d'une enfance pleine de liberté folle, aussi joyeuse qu'émouvante. Ce film donne un bon coup de jeune au livre grâce à un mélange de fantaisie, de mélancolie et de noirceur.


André Téchiné revient avec un nouveau film qu'il place sous le signe de l'adolescence (pour mémoire ce sujet lui avait déjà fait réalisé un de ses meilleurs films: les Roseaux sauvages). Son regard sur cette période de la vie n'a pas molli, il signe un très beau film mélangeant histoire d'amour-mélodrame-inscrite dans le temps présent. Quand on a 17 ans est rugueux, violent, écorché, mais tellement beau...
 À 73 ans, André Téchiné se révèle un observateur inspiré de l'adolescence et signe un film résolument moderne. (Culturbox)  


Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups est de retour et d'une façon spectaculaire.  En effet, le procédé « motion capture » produit deux effets:
- une relecture du livre et du dessin animé culte (cela n'aurait pas valu le coup de refaire le dessin animé qui nous a tous bercé).
-  l'impression d'être au plus prêt de l'action.
Le film est un grand succès et plait autant aux jeunes (dès 8 ans) qu'aux adultes.
Aventures et émotions garanties !


Les ogres est un film généreux que vous êtes nombreux à nous avoir demandé avec raison. On se demande où Léa Fehner, la réalisatrice, a puisé cette énergie folle qui traverse le film. En effet, tout est grand, fort, exaltant, exubérant, puissant et les adjectifs nous manquent. Bref, un film qui fait battre (fort) le cœur!
 Une réalisation bluffante, des comédiens superbes et une belle ode à la liberté. (FemmeActuelle)


Un film de potes (à la vie comme au cinéma), tel est le dernier film de Pierre Niney. On aurait pu s'attendre à du classique, mais Five surprend et nous embarque dans une comédie drôle et humaine. On s'attache très vite aux personnages, le scénario est bien écrit et on sort avec le sourire (ce n'est pas si souvent). Venez déguster cette parenthèse pleine d'humour.


Mimi & Lisa propose un beau film pour les plus petits sur la différence et le handicap. Une vraie réussite entre pédagogie et rires. A ne pas manquer! Dès 3 ans


Partant d'une réalité (des clandestins mexicains), Desierto bifurque rapidement vers un thriller implacable: un chasseur et des proies. Le film s'illustre alors par le peu de dialogue (contre la course-poursuite) laissant place à l'image (le désert), la musique (Woodkid) et la tension.
  Un film âpre et nerveux avec Gael García Bernal.(OuestFrance)


Pour leur premier film, les frères palestiniens Tarzan et Arab Nasser offre un film qui, bien qu'abordant un sujet grave, le traite de façon originale (tensions de Gaza - sans Israël- et un lieu: salon de coiffure) avec des femmes (huit clos) et une bonne dose d'humour. Dégradé repose donc principalement sur ses actrices avec Hiam Abbas en tête (professionnelle) et les autres repérées lors de castings discrets.
Féministe et politique...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire