lundi 8 février 2016

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Après “Loin du Paradis”, Todd Haynes retourne dans le monde des années cinquante avec son dernier film: Carol. A la fois hommage aux grands mélodrames de cette époque (et donc au cinéma) et faisant le portrait de deux femmes cherchant à s'émanciper, le film ne cherche qu'une chose: rendre compte du sentiment amoureux (et de toutes ses contraintes).
Pour mémoire, ce film a valu le prix d'interprétation féminine à Rooney Mara.
"Le duo radieux et hanté, Cate Blanchett et Rooney Mara, porte Todd Haynes au-delà de lui-même, au sommet d’un geste pur." (Libération)


Jane got a gun est un western au féminin porté par Natalie Portman. Malgré une histoire un peu prévisible, le film est sombre, réaliste et esthétiquement réussi. Les seconds rôles ne sont pas à oublier car ils participent largement au film entre Joel Edgerton, très bon et Ewan McGregor, méconnaissable.



Dofus est le jeu en ligne vedette de ces dernières années. Le passage au film se faisait sentir et c'est une réussite. Le graphisme, les couleurs et surtout l'état d'esprit sont au rendez-vous. Un film qui oscille entre fantaisie et émotion, mélangeant heroic fantasy et bouffonnerie manga.
A partir de 8 ans.


Une comédie qui vise en dessous de la ceinture et qui l'assume. Retrouvez Robert De Niro en Dirty papy et Zac Efron en jeune candide qui découvre la vie "grâce" à son grand-père.
Une comédie décomplexée.


Jeudi 11 février - 20h00 - séance unique!

Thierry Donard a une nouvelle fois parcouru le monde avec sa caméra pour nous inviter au voyage aux côtés de sportifs extrêmes qui apprivoisent les excès de Dame Nature. Le climat est lui aussi devenu extrême et il influence la vie et la trajectoire de ces hommes et femmes hors du commun.
Le film sera précédé d'un diaporama des dernières photos d'Alban Pernet (photographe mauriennais).  
Aller faire un tour sur son site: http://www.albanpernet.com/


Voici le remake d'un film qui a fait les beaux jours du film d'action de notre jeunesse: Point Break.  Il est difficile de voir une nouvelle version quand l'ancienne a tellement marqué... La version 2016 met sérieusement les moments d'actions au goût du jour (on ne peut s’empêcher de penser à Fast and Furious pour le rythme et le côté déchainé). 
Un film d'action et c'est tout!



Les chevaliers blancs est un film tout en ambivalence comme l'était, il nous semble, l’histoire de l’Arche de Noé dont il est inspiré. Le réalisateur ne se trompe pas de film, il ne fait pas de manichéisme, ni de sensationnalisme. De même, les personnes ne sont pas des "salauds" mais bien des personnages confrontés à de situations réelles dont les convictions et la mission orientent les décisions.
La mise en scène limpide, sans jeu d’ombre ni suspense, Lindon (époustouflant dans le rôle de ce sauveur qui se transforme en voleur, épris de bonté et surtout de lui-même), le script à l’écriture blanche et sèche... Tout obsède, fascine.(Première)


SORTIE NATIONALE: Venez découvrir les aventures de l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. Humour noir et violence au rendez-vous!


C'est les vacances! et les animaux prennent le pouvoir... quatre courts-métrages d'animation avec la malice comme point commun à chacune des histoires développées .
A partir de 3 ans.  


Les affranchis - dimanche 14 février - 17h30 
Un des films qui a fait de Scorsese l'un des plus grands...
Dès la première minute le spectateur est ferré. Martin Scorsese le tient, ne lâchera plus tout au long des 145 minutes des Affranchis(LeMonde)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire