lundi 9 novembre 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Elser, un héros ordinaire porte bien son titre et nous met face à un héros méconnu et pourtant essentiel des histoires d'atrocité c'est-à-dire un simple homme qui se met face à la barbarie. Le film est, de plus, un thriller très bien documenté et construit.
Pas d'effets attendus, pas de scènes de torture, juste la noblesse d'un homme debout, face à l'abjection, face à l'inacceptable.(LeNouvelObs)


Seul sur mars est un film qui fait beaucoup parler. En effet, suivant Gravity et Interstellar, c'est la troisième grosse production de ces dernières années sur "l'aventure spatiale". Cette fois-ci, Ridley Scott est au commande et Matt Damon en est l'interprète principal. Ce dernier interprète, avec brio et optimiste, une sorte de Robinson Crusoé de l'espace. On se laisse alors embarquer à suivre ses aventures et par là suivre une belle leçon de survie (de Matt Damon lui même mais aussi de la nation américaine).



Nos amis Belle et Sébastien sont de retour dans de nouvelles aventures... et vous ne voudriez pas rater 2 avant-premières exceptionnelles! Plus qu'une le Mercredi 11 novembre 17h30.


Biopic sur le funambule français Philippe Petit, The Walk, est un film aux multiples facettes. En effet, utilisant les derniers moyens technologiques, Robert Zemeckis filme avec un budget digne d'un blockbuster pour raconter une histoire qui n'est pas le genre de ces derniers. Le résultat est à couper le souffle (à voir en 3D!)
Bluffant et vertigineux.



Julie Delpy signe une vraie comédie populaire avec Lolo, son meilleur film jusque ici. Captant l'air du temps, ne refusant pas des dialogues crus et salés et très bien interprété, ce film emporte tout sur son passage.
Un film à  la bonne humeur communicative et à l’énergie débordante.


Kore-Eda revient avec un film sur une de ses thématiques préférées: la famille. Notre petite sœur nous fait  pénétrer dans une petite communauté (3 sœurs recueillent leur demi-sœur d'un père qui les a abandonné 14 ans auparavant) où loin du sensationnel on partage leur vie et moments de tous les jours. Kore-Eda arrive, pourtant et d’emblée, à nous toucher au point que l'on voudrait immédiatement partager ces moment-là.
  Kore-Eda offre un film bouleversant, tout d’élégance et de délicatesse.(LedauphinéLibéré)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire