lundi 30 mars 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Les derniers Oscars ont consacré un seul et unique (presque) film: Birdman. Et ils ne se sont pas trompé. Le film est surprenant à plusieurs égards. Iñár­ritu (réalisateur de 21 grammes ou encore Babel) réalise un tour de force: le film est un unique plan-séquence. Michael Keaton livre une impressionnante prestation. Enfin, l'envers du décor d'une ancienne star du cinéma et la réflexion qui s'en suit est passionnante.
Un film qui devrait mettre tout le d'accord!


La saga Divergente gagne en intensité avec ce deuxième volet.  Pour le résumé, on pourrait dire: plus spectaculaire, plus rythmé et moins ado. les spectateurs du premier et/ou les lecteurs des livres ne bouderont pas leur plaisir.
Entre action et émotion.


Jean-Jacques Annaud revient en livrant un film qui mélange l'ensemble de ses influences. En effet, Le dernier loup se déroule dans les paysages spectaculaires de la steppe mongole et développe une histoire qui mélange récit initiatique, fable spirituelle et fresque historique.


Neill Blomkamp (le réalisateur de District 9) revient très fort. Chappie mixe très habilement différents registres pour mieux atteindre son but. Abordant un sujet fort et très actuel (l'intelligence artificielle) sous la forme d'un robot "craquant", le tout avec une bonne dose de "fun" et d'ironie, Chappie est un film de SF comme on n'en avait pas vu depuis un petit moment.


Un autre grand réalisateur nous livre son dernier film: Paul Thomas Anderson. Avec Inherent vice, il adapte Thomas Pynchon (et pour ceux qui ont déjà mis un nez dedans, on comprend rapidement le défi que cela représente)! C'est un film qui est difficile à résumer mais qui joue plus sur une atmosphère ( la fin des sixties), ses acteurs et leurs errances, une idée (la fin des illusions humaines)...
Son film, à la fois modèle d’adaptation scrupuleuse et réappropriation personnelle, déploie un tas de formidables équivalences cinématographiques à la poésie marabout-de-ficelle pynchonienne. (Première)



Les Incontournables du Savoie.
Soirée "comédie": Les deux comédies de l'année et c'est le public qui l'a décidé!

Drôle à pleurer, émouvant à chialer, ce film foisonne de moments cultes sublimés par une distribution aussi brillante que des décorations de sapin.(ParisMatch)


"Et si c'était par l'humour que se résolvaient les problèmes ? [...] Il faut dire tout le bien qu'on pense de ce film parce qu'il est tout simplement bourré d'humanité, d'intelligence et d'une revigorante générosité." (LeParisien)






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire