lundi 19 janvier 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Cold in july est une plongée glaçante dans les tréfonds des États-Unis et surtout de l’âme humaine. Un film de genre, un film noir bien corsé! Jim Mickle, le réalisateur, abonde de références et ne s'en cache pas. Les rebondissements sont nombreux et on ne va pas bouder son plaisir...
Humour noir et cynisme sont au rendez-vous.


Piochant de ci de là, le dernier film de Pascal Thomas confirme l'esprit enjoué et décalé du réalisateur. Valentin, Valentin mélange avec brio Hitchcock, comédie, romantisme, musical... pour donner un film plein de fraicheur, d'une (fausse) légèreté, le tout très bien interprété (et il y a de nombreuses actrices et acteurs).


Le dernier DreamWorks , les pingouins de Madagascar, va enchanter et surtout faire rire toutes les générations. Le film passe à une vitesse folle de par un rythme qui ne descend pas en régime... Adrénaline, cascades, gags et situations désopilantes sont au rendez-vous.
A déguster frappé!




Le cinéaste de "Des hommes et des dieux" revient avec une comédie basée sur un fait réel, le vol du cercueil de Charlie Chaplin. La rançon de la gloire, convoquant l'esprit de Chaplin, est un hommage aux bras cassés, aux inadaptés et aux champions du plan foireux. Le casting convaincant (on y retrouve Benoit Poelvoorde et Roschdy Zem) et une musique signée Michel Legrand.




Nous nous demandons si nous avons encore beoin de présenter ce film... dont tout le monde parle et dont le bouche à oreille est excellent. Rajoutons une couche! La famille Bélier est une comédie généreuse dans le meilleure sens du terme (les acteurs y prennent un plaisir fou et l'on sent le regard chaleureux du réalisateur).
Drôle à pleurer, émouvant à chialer. (Paris Match)


Une heure de tranquilité est une comédie chorale bien à la française mais qui ne manque pas de rythme et de bonnes blagues. Si l'on rajoute à cela une troupe d'acteurs sympathiques et notamment un Christian Clavier plus actuel et plus "réaliste"... On obtient un bon moment de détente.



La dernière adaptation d'Astérix nous replonge (enfin!) dans l’esprit de la BD. Un travail particulièrement poussé a été fait sur les personnages et on retrouve bien leurs spécificités. L'animation n'a pas été laissée de côté et le film est très fluide et beau.
Bref, tout pour plaire de 7 à 77 ans par Toutatis!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire