lundi 3 novembre 2014

Cette semaine au cinéma Le Savoie

On savait Wim Wenders très bon réalisateur de fictions, mais aussi de documentaires (souvenez vous de Buena Vista Social Club). Il revient dans cette veine avec Le Sel de la Terre, documentaire consacré au photographe Sebastião Salgado. Il est difficile de décrire ce que déclenche ce film car entre l'histoire de l'homme que l'on suit, l'Histoire des Hommes (Sebastião Salgado a longtemps était grand reporter) et son nouveau défi au milieu de la nature (grandeur des paysages), le film boulverse.


Le duo (Eric Toledano et Olivier Nakache) revient avec son nouveau film: Samba. pour mémoire, ce sont les réalisateur du phénomène Intouchables. On y retrouve ce rare mélange d'humour et d'émotion. En effet, malgré les sujets de sociétés qu'ils abordent (le handicap et dans ce nouvel opus: les sans papiers), ils ne tombent pas dans le piège du pathos (qui est pourtant bien large!).
A nouveau un film humain...


Récit picaresque inscrit dans le folklore mexicain, La Légende de Manolo s'amuse avec les codes de la fête des morts pour donner un poème fantastique coloré et dépaysant.
Un dessin animé dont on sort avec le sourire et le cœur rempli de joie.


Entre aventure et comédie, On a marché sur Bangkok vous entrainera à coup de nombreuses blagues jusqu'en Thaïlande en compagnie de Kad Merad et d'Olivier Baroux.


David Fincher, que l'on ne présente plus, revient avec son nouveau film: Gone Girl. Autant vous le dire tout de suite (car on ne dira pas grand chose d'autre), on est face à un objet cinématographique très abouti et très bon... David Fincher, en pleine possession de son talent, nous entraine de plus en plus loin.
Captivant!
"Porté par autant de colère que de frustrations, "Gone Girl" dégage une puissance écrasante." (CinémaTeaser)


Le cinéma français nous réjouit ces derniers temps... Voici venir sur nos écrans la jeunesse française filmée par Céline Sciamma (Tomboy). Bande de filles poursuit la réflexion de la réalisatrice et l'enrichit merveilleusement. La justesse du film est bluffante (dans les dialogues comme dans le non-dit -gestes, silences, regards, etc.-) comme son énergir qui tient beacoup à ces jeunes actrices débutantes.
"Un récit d’apprentissage fulgurant." (LesInrocks)   


Un teen movie qui ne cache pas sa cible mais qui justement la travaille et y réfléchit. Le Labyrinthe est un très bon film d'action et de psychologie pour adolescent. Intelligent, vif, subtil et qui mélange de nombreuses références de Sa majesté des mouches à Hunger Games.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire