lundi 26 mai 2014

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Lucas Belvaux (38 témoins) revient avec une comédie romantique, Pas on genre. Comédie romantique, vraie ou fausse, telle est la question de ce film? En effet, le drame est très présent dans cette histoire d'amour que l'on sait condamné dès le début. Tout l'intérêt du film est de suivre ces deux personnages issus d'univers culturels différents...
Et d'y croire un peu!


Le film est déjà un succès public incontesté et il est vrai que Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu? rappelle les meilleurs comédies françaises populaires (dans le bon et vrai sens du terme). Autrement dit un film où l'humour casse les barrières, les problèmes pour reposer les choses de façon différentes et pour notre plus grand plaisir.
Le "Rabbi Jacob" des années 2000.


On l'attendait depuis longtemps, voici revenir Blu et toute sa famille dans Rio 2.  La bande annonce (hilarante) promettait beaucoup et on est pas déçu! Le scénario et les gags ne nous laissent pas une seconde de répit, quant aux graphismes ils nous emmènent dans la forêt Amazonienne comme si nous y étions.
A partir de 3 ans.


Les premiers films du Festival de Cannes 2014 arrivent sur votre écran. La chambre bleue est un film de et avec Mathieu Amalric (dont on avait déjà beaucoup apprécié les dernières réalisations). Il adapte ici un roman de Simenon et on peut dire que l'univers de ce dernier lui va particulièrement bien. Mathieu Amalric l'avait envisagé comme un petit exercice de style... le film le dépasse rapidement pour devenir très prenant, inspiré et adroit.
"(...) le film le plus abouti de son auteur à ce jour. Et de loin." (aVoir-aLire)


Godzilla revient et en force! Ce film retourne à la source du mythe (le nucléaire) et centre tout sur le bête. Le film vaut surtout par son hommage et reconstruction du mythe de Godzilla, ainsi que par la filiation au genre "film de catastrophe". Et pour ce dernier, Godzilla nous offre quelques scènes des plus époustouflantes. 


Grace a été le film d'ouverture du dernier festival de Cannes. Après le succès de la Môme, Olivier Dahan s'attaque cette fois ci à l'histoire de Grace Kelly, abandonnant le monde Hollywoodien pour son mari le prince de Monaco. Ce biopic décline un portrait de femme déchiré entre deux mondes, très bien interprété par Nicole Kidman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire