lundi 3 février 2014

Cette semaine au cinéma le Savoie

Un film tout en muscle, mais qui sort de l'ordinaire: Homefront. Il faut dire que l'on a réuni tous les ingrédients pour faire un beau mélange:  le scénario est de Stallone, Jason Statham (dont la réputation n'est plus à faire) et James Franco (en contre point). Un film d'action donc, mais pas que...
 

Un travail énorme pour un film Minuscule! Venez découvrir les fourmis comme vous ne les avez jamais vu... Ce film démontre qu'il y a encore plein de choses à faire en matière de cinéma d'animation: la technique au service de l'imagination et du spectateur.
A partir de 3 ans.
"Un film d'animation qui fourmille d'idées, tendre, burlesque, écolo et poétique." (Le figaroscope)


Un film élégant, pouvait-on en faire moins pour le biopic de Yves saint Laurent? Au delà de la carrière de Yves Saint Laurent et donc d'un film sur la mode, le réalisateur s'attache plus à l'histoire d'amour entre Pierre Bergé et le couturier. Et, c'est tant mieux car les deux acteurs (Pierre Niney et  Guillaume Gallienne) sont ce qu'il y a de meilleur dans le film.


12 years a slave est un film très attendu pour deux raisons principales. Premièrement, c'est le troisième film de Stve McQueen qui nous (et pas seulement nous!) avait impressionné avec ses deux premiers films (Hunger et Shame). Deuxièmement, bien que réalisé par un anglais, c'est un film qui renoue avec la tradition des films "à grande histoire américaine" et cela pour aborder le sujet de l’esclavage... Enfin, et c'est la vraie raison d'aller le voir, c'est un film dont le propos et la mise en scène sont parfaitement maîtrisés et qui touche son but.
"Pas de mélodrame, pas de tire-larmes, l'émotion à l'état brut, dans la mousseuse torture des champs de coton de la Louisiane."(Marianne)


Les brasiers de la colère dresse une chronique de l'Amérique profonde avec ces personnages de gueules cassés, de prolétaires qui se battent contre la mondialisation et plus généralement la fatalité. Ces derniers sont magnifiquement interprétés par Christian Bale notamment mais aussi Woody Harrelson ainsi que Casey Affleck. Les questions sociales, morales et de justice traversent ce film avec une noirceur qui inquiète et interroge.   


Le film que l'on n'a  plus besoin de présenter: Belle et Sébastien. Nicolas Vanier est venu le tourner en Maurienne et la Maurienne le lui rend bien au vu des entrées que le film affiche.
Le film familial de cet hiver!  
"Nicolas Vanier réalise une adaptation modernisée dans ses dialogues et sa mise en scène, tout en gardant ce qui faisait l’essence même du succès de la série dans les années 1960." (LeParisien) 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire