lundi 24 septembre 2012

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Le passage au numérique entraîne la réédition pour notre plus grand plaisir d'un certain nombre de classiques du cinéma. Venez redécouvrir la Garçonnière de Billy Wilder, le célèbre réalisateur de Certains l'aime chaud. Une comédie romantique (et bien plus...) comme l'on n'en fait plus!
"Il y a beaucoup de sommets dans la longue carrière de Billy Wilder ; "La Garçonnière", réalisé après le célébrissime "Certains l'aiment chaud", en est indéniablement un, et pas des moindres."(Critikat)


Loin de l'éternel psychologie qui s'attache à ce genre de drame, Cornouaille met en scène deux personnages: Vanessa Paradis qui trouve là l'un de ses meilleurs rôles et la Bretagne filmé loin des clichés touristiques. La rencontre des deux forme un film atypique, à voir...


SORTIE NATIONAL:Venez découvrir le nouveau film, Le chien du Tibet, de Masayuki Kojima qui va nous emmener loin de chez nous dans les prairies tibétaines.
 

Film sur une absurdité poussée à son maximum, mais que l'on voit déjà (personne célèbre du jour au lendemain), Superstar est une comédie satirique sans manichéisme. La mise en scène de Xavier Giannoli en fait presque un thriller, tandis que le physique "ordinaire" de Kad Merad sied parfaitement à son personnage.


Le Savoie présente la rétrospective d'un des plus grands réalisateurs du XXe siècle, Stanley Kubrick.
Nous commencerons avec:

 Vous voulez en savoir plus sur Stanley Kubrick, voici une petite sélection:
- la plaquette de la rétrospective
- sur le site de la Cinémathèque
- Wikipédia 
- le site d'un fan


A perdre la raison est une œuvre forte et maîtrisée à ne pas manquer. Ce film, au scénario implacable (proche du vertige) et à la mise en scène sobre et rigoureuse, réunit un trio d'acteur magistral : Niels Arestrup, Tahar Rahim, (se souvenir du Prophète) et Emilie Duquenne en mère bouleversée. Impressionnant!

"L'un des films les plus forts, les plus intelligents et émouvants qu'il nous ait été donné de voir sur un écran depuis longtemps." (Les Inrocks)


Drôle, délicat et à ne pas manquer en cette rentrée: Du vent dans mes mollets fait du bien! Ancrée dans les années 80 et avec une palette de bons acteurs, cette comédie sur le parcours initiatique de l'enfance est bien sentie et espiègle à souhait...


Jason Bourne est de retour... Pari difficile puisque ce dernier opus est sans son acteur et son réalisateur fétiches. Mais que les inconditionnels de la série se rassurent, Jason Bourne: l'héritage a gardé ce qui a fait la marque de la série: des thrillers ultra efficaces!


Portrait de la difficulté du vivre ensemble, Broken, touche juste. Cela tient en grande partie sur ces acteurs principaux: on retrouve avec plaisir Tim Roth et on découvre Eloïse Laurence. C'est aussi un premier film d'un réalisateur qui vient du théâtre, ce qui peut expliquer un certain lyrisme et quelques erreurs de jeunesse... A suivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire